Mercredi 11 juillet 2018, Nous partons en showroom acheter la collection été 2019 chez nos marques fétiches, Essentiel et Attic and Barn.

 

 

 

Départ prévu pour 6h41 à la gare de valence TGV,

deux heures de retard …. Merci, merci !

La journée à bien commencé …

 

 

 

 

Arrivées à Paris nous « fonçons » jusqu’au premier Showroom rue Cambon, hôtel particulier, très bon accueil, celui de la marque Essentiel.

Nous découvrons cette collection à fort caractère. Justement, les très belles matières sont toujours au rendez-vous et les formes renouvelées nous surprennent. Mais n’est-il pas important d’être surpris afin de vous surprendre !

Premier instant dubitatif, et j’avoue difficile… Nous nous décidons; vous découvrirez cela l’été prochain..

On vous l’annonce, le carreau et le vichy domineront toujours l’été 2019 ! Sans oublier les points clés:

la longueur, l’amplitude et les robes chemises fendues sur le coté

 

 

Stressées (Deux heures de retard, merci la SNCF…), Direction rue Bachaumont chez Attic and Barn. Accompagnées de notre amie Francoise ET LA… gros coup de coeur. 

 Collection « sublissime »,imprimés à la créativité débordante, matières légères, naturelles (coton, soie, viscose). Moment de plaisir intense.

 

Un petit apercu des imprimés ..

                

Pour le reste, nous gardons la surprise ..

 

Michel aux talents de « découvreur » certain, nous présente une collection LIFE STYLE étonnante, extrêmement confortable et créative… C’est la rencontre d’une superbe marque… Vous aurez la surprise

« elle montre la beauté des contradictions cachées confortablement et élégamment.  »


Imperméable, trench-coat, veste sportive, matelassée, coupe-vent …

L’idée est inspirée par le concept de réversibilité: deux formes et deux couleurs différentes, toujours stylé. 

Journée terminée et nous sommes ravies de nos achats !  nous partons en direction de la gare rejoindre notre train au pas de course

mais, le train n’est toujours pas là … Résultat :

1 heure d’attente dans cette foule debout … Marie-Hélène à mal aux pieds et moi je dors debout … Les joies de la SNCF !

Mais nous repartons avec le sourire !